Commande vocale "Ok Google"

 

50% des recherches seront vocales en 2020 ! Cette célèbre prédiction qui date de 2014 semble aujourd’hui inexacte. Cependant, nous pouvons que constater un bond de l’utilisation de la recherche vocale ces dernières années. Les recherches vocales étant différentes des recherches textuelles, les stratégies de référencement vont sérieusement être impactées. De plus, ces recherches sont aussi vues comme une nouvelle opportunité pour atteindre une audience plus ciblée.

 

Le nombre de recherches vocales explose !

 

La toute première application de recherche sur Google utilisant la reconnaissance vocale date de 2008. Depuis, cette technologie n’a cessé d’évoluer jusqu’à devenir indispensable pour certains internautes.

En effet, ces dernières années le nombre d’utilisateurs de la recherche vocale a grimpé de manière très importante, avec l’arrivée sur le marché d’enceintes connectées intelligentes comme Google Home et Amazon Alexa. L’attrait pour la reconnaissance vocale a augmenté au point qu’on dénombre aujourd’hui, rien qu’en France, 1,7 millions d’utilisateurs d’enceintes à commandes vocales.

Dans le monde, 17% des internautes utilisent une enceinte intelligente et 34% pensent en acheter. Même si les européens sont statistiquement moins aptes à utiliser cette technologie, les français sont 19% à avoir utilisés la recherche vocale en 2018. Ces chiffres montrent à quel point les comportements de recherches des internautes vont avoir un impact sur la stratégie de référencement des sites web.

Néanmoins, les recherches par écrit ne disparaissent pas pour autant. Certaines prédictions ont indiqué que la recherche vocale atteindra 50% des recherches en 2020, cette vision semble être optimiste au vu des scores d’utilisation de 2018. Selon une étude, 60% des sondés utilisent la recherche vocale quand ils sont chez eux mais ils ne sont plus qu’autour de 20% à le faire quand ils sont dans un lieu public. On observe aussi que la recherche internet n’arrive qu’en 6ème position des actions effectuées par les utilisateurs lors d’une commande vocale.

 

Se référencer à l’ère de la recherche vocale

 

 

Les internautes ne formulent pas de la même manière leurs requêtes à l’oral qu’à l’écrit et cela impacte énormément le référencement des sites web.

Les utilisateurs de la recherche vocale préfèrent énoncer une phrase plutôt que des mots-clés, d’ailleurs les recherches sont très souvent des questions. Les sites internet devront alors pour se référencer, écrire du contenu précis et clair répondant à une question pour s’assurer d’être lu par un appareil de recherche vocal.

Comme les internautes utilisent plus de mots à l’oral qu’à l’écrit, les recherches ont tendance à s’allonger. De nouvelles opportunités s’offrent alors pour se référencer avec de nouvelles possibilités de mots-clés. Ce qui permettra de voir émerger sur le web du contenu plus varié et plus précis afin de répondre au mieux aux questions des utilisateurs.

Pour se référencer pour la reconnaissance vocale, les sites internet doivent absolument être adaptés aux mobiles. Google privilégie plus que jamais les sites responsive.

 

Lire aussi – Google et les recherches mobiles : la transformation continue !

 

Le référencement pour recherche vocale se veut alors centré sur les demandes des consommateurs avec la volonté de proposer les réponses les plus adaptées. Il est intéressant de prendre en compte les erreurs de compréhension de Google qui peuvent faire apparaître de nouvelles fautes de frappes rarement faites lors de recherches écrites.

 

Une audience ciblée

 

 

Les utilisateurs de la reconnaissance vocale se démarquent des utilisateurs classiques sur de nombreux point. Se positionner sur les recherches vocales permet d’acquérir une clientèle très ciblée.

En effet, cette recherche est souvent effectuée par les jeunes, on estime que 55% des adolescents utilisent la recherche vocale quotidiennement et 39 % des Millennials utiliseront une interface vocale d’ici 2019.

Les commerces en ligne ayant une clientèle plus jeune auront plus de chances d’être impactés mais également les commerces locaux. En effet, les recherches vocales mobiles ont trois fois plus de chances d’être locales que les recherches écrites. 46 % des recherches à l’oral impliquent des entreprises locales. En un an, 58 % des internautes ont utilisé la reconnaissance vocale pour rechercher des informations au sujet d’un commerce à proximité.

WhatsApp chat