Sélectionner une page

En référencement naturel, si le maillage interne est important, le maillage externe l’est tout autant. En revanche, de nombreux changements opérés par le géant américain du web ont changé les pratiques des référenceurs en termes de stratégie de liens externes.

Pourquoi des liens externes de qualité sont-ils essentiels ?

 

Aussi appelée le « netlinking », cette technique fait partie des trois piliers fondamentaux du SEO avec la technique et le contenu. Il s’agit d’un lien mis sur une page d’un site et qui renvoie vers un autre site web : c’est un lien externe, ou backlink. La stratégie de maillage externe possède un impact sur la position du site sur le moteur de recherche de Google. Lorsque les robots analysent une page, ils prennent ainsi en compte plusieurs paramètres :

  • Le nombre de liens ;
  • La qualité de ces liens, notamment du domaine du site référent ;
  • Le type de lien ;
  • Le nombre de lien en nofollow ou dofollow ;
  • Les ancres des liens.

Après de nombreux abus, Google a décidé d’installer un algorithme nommé Pengouin pour pénaliser les sites dont les liens externes ne seraient pas de bonne qualité, ou encore ceux qui en auraient trop. Ce système a été mis en place en 2012.

 

Nos astuces pour obtenir des liens externes de qualité en 2018

 

Certes, des modifications ont été apportées depuis plusieurs années par Google pour éviter les sites avec un nombre trop important de liens, dont une majorité de mauvaise qualité. Pourtant, en 2018, le netlinking reste une stratégie efficace pour augmenter sa position sur le moteur de recherche. Pour cela, il existe quelques règles à respecter tout de même pour ne pas tomber en disgrâce aux yeux de l’algorithme Pengouin à cause de ses liens externes.

 

Créer du contenu régulièrement

Que ce soit des articles, des infographies, des vidéos, des études ou encore des webinars, il est conseillé de continuer à créer du contenu sur son site. Celui-ci doit être unique et de qualité afin d’intéresser le plus grand nombre de sites influents dans la même thématique. Ces derniers seront potentiellement incités à effectuer un lien vers ce contenu depuis leurs sites, créant par la même occasion un lien entrant. Cette technique s’appelle le linkbaiting. Son désavantage est d’être coûteuse en termes de temps et de ressources.

 

Échanger des liens de qualité avec des sites tiers

En 2018, l’idée n’est plus de mettre quelques liens externes dissimulés dans le contenu des pages même s’ils renvoient vers des sites de confiance selon Google. Il ne s’agit plus uniquement de citer l’autre site. En effet, la qualité du maillage externe passe par une construction de relation entre deux sites. Ceux-ci se mettent d’accord pour insérer des backlinks dans leurs pages qui peuvent être réciproques et/ou sponsorisés. Là encore, pour ne pas être pénalisé par le moteur de recherche, il ne faut pas oublier :

  • De ne pas en avoir un nombre trop important ;
  • De ne pas tous les mettre en « dofollow » ;
  • De ne pas lier deux pages entre elles : partir sur une technique « la page A renvoie à la page B et la page B est liée à la page C ».

 

Supprimer ses broken links

Sur certains sites, les liens externes ne fonctionnent pas ou plus. Cela peut être dû à un changement dans l’URL qui n’a pas été effectué sur le site en question. Du coup, pour éviter les erreurs 404, il est préférable de contacter la personne qui s’occupe du site et lui demander de mettre la bonne URL à la place de l’ancienne. De même, pour augmenter la qualité de ses propres liens et de la position de son site sur le moteur de recherche Google, cette technique intéressante permet de vérifier ses backlinks et de les modifier si des broken links apparaissent.

 

Ainsi, le netlinking ne doit pas disparaître des stratégies SEO en 2018. Bien au contraire. Plusieurs pratiques simples permettront de tirer profit des liens externes pour augmenter sa position sur le moteur de recherche de Google.

 

L’équipe 3W Online

Sources :

5 techniques de netlinking à considérer en 2018, Vincent Brossas, LePtiDigital, 27 décembre 2017

Share This