Sélectionner une page

Début novembre, Google a marqué un tournant majeur en annonçant qu’il allait prioriser le mobile au détriment de l’ordinateur dans son moteur de recherche. Néanmoins la révolution du mobile first index a déjà commencé.

mobile first index

Quelques chiffres…

Selon une étude de Médiamétrie la population française se connecte à internet via leur téléphone à 50.7% contre 46.9% via l’ordinateur ou la tablette. La barre fatidique des 50% a donc été dépassée. Si les entreprises ont déjà commencé à adopter une stratégie mobile, seulement 77% des marques ont un site responsive design. Il reste encore donc du chemin à parcourir pour offrir aux mobinautes des versions adaptées à leur smartphone.

On constate que sur le marché du e-commerce le mobile (m-commerce) est également en progression, il représentait en 2015 6.4 milliards d’euros soit +10% par rapport à l’année précédente.

N’oublions pas également que Google avait déjà réalisé une première action de ce genre en avril 2015. Il avait annoncé que les sites n’ayant pas une version adaptée verraient leur classement impacté sur le moteur mobile, la mise en place sur first mobile n’a donc rien d’étonnant.

Lire aussi – Les recherches mobiles en chiffres

Qu’est-ce le Mobile First Index ?

Google a annoncé le 4 novembre 2016 sur son blog que la solution mobile first index est en phase de test. Le lancement officiel devrait avoir lieu d’ici quelques mois.

Le mobile first index consiste à privilégier le contenu mobile au détriment de la version « ordinateur ». Jusqu’à ce jour, Google séparait en deux les versions mobiles et dekstop des sites internet. L’un n’influençait donc pas directement l’autre puisqu’il s’agissait de 2 robots différents. Désormais, le contenu mobile sera déterminant dans le classement des résultats du moteur de recherche sur l’ensemble des appareils. Attention tout de même à ne pas tomber dans le piège de dénigrer la version ordinateur, Google a bien signalé qu’ils y seront toujours attentifs.

Lire aussi – Les sites non “mobile friendly” bientôt pénalisés

Quel est son impact sur le référencement ?

Les sites mobiles ou adaptés aux smartphones seront forcément avantagés sur le moteur de recherche. Il risque donc d’y avoir des changements importants dans le classement des sites au moment du lancement du mobile first index avec le risque de perdre un nombre important de visiteurs.

Malgré l’existence d’une version mobile, il est important de vérifier qu’elle est optimale pour le référencement car il est possible que certains facteurs importants bloquent le bon positionnement d’un site.

Cette annonce peut être vue comme un avertissement pour tous les sites n’ayant pas encore sauté le pas. Il est donc encore temps de faire le nécessaire.

Lire aussi – SEO : nouvelle mise à jour Google Fred

L’équipe 3W Online


Sources :

Etude Médiamétrie, Médiamétrie, consultée le 16 décembre 2016
Google va lancer son “Mobile First”, Olivier Andrieu, Abondance, 7 novembre 2016

Share This