Sélectionner une page

Indicateur statistique sur Google Analytics, le taux de rebond analyse l’audience d’un site montrant ainsi l’intérêt des internautes pour le contenu qui s’y trouve. Il s’affiche sous forme d’un pourcentage car il représente le nombre de personnes qui ont quitté un site après la lecture d’une seule page. Toutefois, la question que tout le monde se pose est : un taux de rebond élevé est-il forcément un signe négatif ? 3W Online vous donne des pistes de réflexion.

Focus taux de rebond Google Analytics

Les raisons qui expliquent un taux de rebond élevé

 

Plusieurs éléments peuvent être la conséquence d’un taux de rebond que certains qualifieraient d’excessif : des facteurs techniques comme éditoriaux.

 

Les paramètres techniques entrent en jeu

 

Si le taux de rebond d’une page d’un site est élevé, une des raisons est probablement la lenteur de son chargement. En effet, si une page ne s’affiche pas suffisamment rapidement, un internaute la quitte instantanément. De plus, cela créé une sensation de déception qui peut le conduire à ne plus se rendre sur le site par la suite. De même si, lorsque la page s’est chargée, celle-ci est vide ou qu’une erreur 404 apparaît, un visiteur cliquera tout de suite sur la croix pour fermer l’onglet. Enfin, les pop-ups et certaines publicités entravent l’accès à la page et sont des facteurs potentiels d’un taux de rebond haut.

 

La qualité du contenu est essentielle

 

Le contenu d’une page possède une importance non négligeable et influe beaucoup sur un taux de rebond fort ou non. Par exemple, des balises title et méta description qui sont manquantes ou non pertinentes peuvent amener l’internaute à rapidement quitter une page s’il n’y retrouve pas ce qu’il pensait y lire. De mauvais liens internes ou externes peuvent également être une raison qui pousse le visiteur à partir du site.

Lire aussi – SEO : construire sa stratégie de liens externes

 

Par ailleurs, la qualité éditoriale de ce contenu augmente ou non le temps passé sur les pages. Selon les sites, les internautes trouvent l’information souhaitée dès la première page visitée. Ils n’ont donc plus d’intérêt à rester sur le site et le quittent, élevant le taux de rebond.

 

La nature et la finalité du site pris en compte

 

Qu’il soit bas, moyen ou élevé, le taux de rebond dépend notamment des objectifs d’un site et de son type. En règle générale, la moyenne de ce pourcentage se situe entre 25 et 70%. Toutefois, un taux entre 50 et 80% peut être compréhensible selon le site. En effet, sur les blogs, les sites qui publient des actualités ou des conseils, il ne faut pas nécessairement s’inquiéter lorsque l’on constate un taux de rebond fort. Pour un site e-commerce, le but de chaque marchand est d’inciter l’internaute à acheter et donc, visiter plusieurs pages. Un taux de rebond élevé peut alors être le signe d’un problème.

 

Du coup, les bonnes questions à se poser sont les suivantes :

  • Est-ce normal que l’internaute ne visite qu’une seule page ?
  • La page possède-t-elle un contenu de qualité ?
  • Est-ce qu’il n’y aurait pas des soucis techniques qui empêchent l’affichage de la page ?
  • Est-ce que des solutions sont proposées dans la page pour continuer la visite des autres contenus du site ?
  • Pour quelle raison une personne quitterait-elle le site ?

Lire aussi – SXO : fusion entre SEO et UX

 

Comment baisser le taux de rebond de votre site ?

 

Grâce à Google Analytics, la possibilité de repérer les pages les moins performantes permet de savoir celles qui ont besoin de subir des modifications. Ces indications aident pour revoir plusieurs éléments qui, une fois réglés, peuvent être des facteurs de baisse du taux de rebond.

 

Les vérifications à effectuer sur les pages d’un site :

  • La qualité du contenu : il est important de le rendre attrayant dès le premier coup d’œil, avec une structure correcte et un texte intéressant ;
  • Rédiger les balises title et méta description : correctement personnalisées, elles deviennent suffisamment pertinentes pour que l’internaute ne soit pas déçu par le contenu de la page ;
  • Ecrire une introduction qui donne envie de lire la suite du texte ;
  • Les liens internes et externes : proposer des liens directement dans le contenu de la page sous forme de texte ou de plugin et surtout, activer l’option d’ouvrir les liens externes dans un autre onglet pour que l’internaute ne quitte pas le site ;
  • Proposer un « call-to-action » : inciter le lecteur à effectuer une action sur le site en le renvoyant, par exemple, sur une autre page qui pourrait l’intéresser ;
  • Avoir des pages responsives, bien structurées et avec un contenu lisible (sans trop de pop-ups et publicités) ;
  • Le temps de chargement des pages et la possibilité d’utiliser les formats AMP et PWA.

Lire aussi – Mobile : l’avenir des applications face aux formats AMP et PWA

 

Pour conclure, un taux de rebond élevé n’est pas toujours signe d’un problème sur les pages d’un site. Néanmoins, des éléments simples à corriger contribueront à la diminution de ce taux, notamment pour les sites dont l’objectif principal est d’encourager l’internaute à réaliser plusieurs actions sur le site.

L’équipe de 3W Online


Sources :

10 Reasons Your Website Can Have a High Bounce Rate, Amelia Willson, Search Engine Journal, 3 janvier 2017

Share This