Sélectionner une page

Dans une ère où la technologie ne cesse d’évoluer, le mobile est l’outil le plus utilisé au monde, à tel point que son usage dépasse celui de l’ordinateur. Et pour cause, une forte évolution du réseau internet avec le déploiement massif de la 4G et bientôt l’arrivée de la 5G. Mais aussi, l’amélioration des smartphones et des tablettes, qui sont aujourd’hui, toujours plus performant, plus puissant et plus accessible.
Prochaines tendances mobiles

Le mobile en pôle position sur Internet

D’après une étude de la firme américaine Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB), le temps passé sur mobile a considérablement augmenté depuis ces dernières années, passant de 1,6 à 3,4 milliards en seulement 7 ans. Aux Etats-Unis, c’est en 2014 que l’utilisation du mobile a dépassé celle de l’ordinateur. Ainsi, les Américains passeraient plus de trois heures de temps sur leur téléphone contre deux heures sur ordinateur.

Graphique sur le temps passé sur internet (en %) sur chaque support : mobile, ordinateur et autres supports connectés.

Les tendances du web

Le web est une plateforme où tout évolue très vite et le mobile est l’un des supports qui s’adapte au mieux.

Le marché publicitaire mobile en pleine croissance

Avec une croissance de plus de 46% par an, la publicité mobile se développe très rapidement. Et qui mieux que les annonceurs pour profiter de cet essor. En effet, pour beaucoup d’entre nous, le mobile est devenu l’écran principal, ce qui fait de nous de potentiels clients.

Les dépenses publicitaires en ligne augmentent de plus en plus, avec +22% en 2016, à tel point que le budget devrait dépasser celle de la télévision d’ici 6 mois. Grâce au développement de nouveaux formats publicitaires, les deux géants, Google et Facebook, possèdent aujourd’hui 85% des parts du marché.  À noter que, l’un des formats publicitaires les plus répandus en ce moment est : la vidéo native. Et pour cause, avec une croissance de 20% par an, les vidéos publicitaires sur les réseaux sociaux valorisent l’image des marques. On peut donc retrouver une marque à la fois sur Facebook, Twitter mais aussi Instagram et Snapchat. Une approche type storytelling qui permet de rapprocher le consommateur à sa marque préférée.

Courbe de croissance des dépenses publicitaires sur Internet et sur TV de 1995 à 2017.

Lire aussi – L’avenir des publicités en ligne

Le Search Mobile : du AMP au PWA

La problématique sur l’arrivée des mobinautes a poussé Google à déployer un format adapté aux smartphones et tablettes, d’où l’arrivée du Mobile First. Consistant à privilégier le contenu mobile, Google souhaitait mettre en avant des sites internet adaptés aux smartphones pour répondre aux besoins des internautes.

C’est alors que Google lance l’AMP. Celui-ci permet de rendre instantané l’affichage de page web sur mobile, d’où le nom : Accelerated Mobile Pages. Ce système a permis d’améliorer la visibilité de nombreux sites. Néanmoins, le format n’est pas adapté pour les sites e-commerce. Certaines fonctionnalités, telles que le paiement, ne sont pas gérées par ce support.

Pour pallier à ce problème, Google décide de mettre en place le Progressive Web Apps ou PWA. Celui-ci a été conçu sur les atouts des fonctionnalités web et ceux des applications, ce qui permet de les situer entre la Wep app et le site Web mobile. On peut alors accéder au PWA par un raccourci et ainsi l’utiliser en mode hors-ligne, obtenir des notifications push et une mise à jour automatique. De plus, l’ajout du Wep App Manifest permet d’obtenir un rendu natif (pages web en plein écran sans barre d’adresse).

Rendu natif du Progressive Web App

Le Progressive Web App est une bonne solution si l’on souhaite avoir une interface mobile claire et rapide. Cependant, il existe quelques erreurs d’incompatibilité avec certains navigateurs.

Lire aussi – Le mobile first index

L’ultra-personnalisation du contenu et des publicités

Depuis l’émergence du mobile, les grands acteurs du web, tel que Google, ont adapté tout d’abord le design pour le mobile avec des sites web toujours plus responsive, rapides et intuitifs pour l’internaute. Cependant, outre la personnalisation du design, le contenu et la publicité doivent se concentrer sur les besoins de l’internaute.

D’un côté le contenu. Avec l’appui du Big Data, il est possible de récolter un maximum de données. Par exemple : les sites visités, la durée des sessions, centre d’intérêt, fréquence de navigation, historique… Toutes ces données permettront de suggérer un contenu précis, une vidéo ou une landing-page adaptée à chacun des internautes. Appelé l’Adaptive Content, celle-ci pourra valoriser les produits et les services d’une société et ainsi optimiser au maximum leur ROI.

De l’autre côté, les publicités. Chaque internaute est différent, l’un apprécie les publicités impactant ou interactive, l’autre préfère des publicités plus discrètes. L’Adaptive Advertising est mis en place pour afficher la bonne publicité, au bon moment, sur l’appareil adéquat pour garantir une diffusion optimale et aboutir à un maximum de conversions.

L’équipe 3W Online


Source :

Les tendances mobiles en 2017, Christopher Bergey, Le Journal du Net, 8 juin 2017