Sélectionner une page

Fini les publicités beaucoup trop intrusives ! Dès cette année, la publicité en ligne prend un nouveau tournant. Avec plusieurs études réalisées, les sites utilisant des formats publicitaires non-conformes se verront pénalisés.

Avenir publicités ligne

Les publicités en ligne de nos jours

Google : leader de la publicité en ligne

Avec une possession de 40,9% du marché de la publicité en ligne, Google est le leader mondial sur ce secteur. Par ses prix plutôt attractifs, le géant américain propose une multitude de solutions qui s’adapte aux budgets de chacun. Ayant développé une gamme de produits assez diversifiée (Doubleclick Manager, Adsense, Google Adwords…), elle répond aux besoins d’analyse de pertinence et de diffusion de campagnes publicitaires. L’atout de ces outils, c’est qu’ils sont compatibles entre eux et permettent donc une utilisation plus simple pour les entreprises.

Le phénomène d’adblocking

Apparu fin des années 1990, l’adblocking est un outil qui s’est fortement développé à partir de 2010. D’après les statistiques de PageFair, l’usage d’un adblocker a explosé. En quelques années, tous supports confondus, nous sommes passés de 142 millions en 2010 de consommateurs à plus de 615 millions en 2016. Parmi ces terminaux, 62% représentent les mobiles avec 380 millions.

Augmentation croissante des Adblockers.

Pourquoi une telle expansion ?

Avec un pouvoir d’achat en baisse, le mode de consommation n’est plus le même. La majorité des consommateurs souhaite prendre de la distance envers les marques. En effet, celles-ci deviennent de moins en moins innovantes et surtout moins rassurantes. En utilisant des publicités, elles sont perçues comme envahissantes, banales voir agressives. Pour y remédier, les internautes installent donc un Adblocker pour pouvoir gagner du temps.

Lire aussi – La montée en puissance du native advertising

Vers des publicités de qualité

Toujours en quête d’une expérience utilisateur optimale et face à la montée de l’utilisation d’Adblocker, l’association mondiale « Coalition for Better ads », regroupant IAB USA et Europe, Google et Facebook et bien d’autres associations, a publié en avril 2017, le « Better Ads Standards ». Il s’agit d’une liste, reflétant les résultats des travaux de recherche menés auprès de 25 000 consommateurs, qui classe les publicités qui ne respectent pas les standards fixés par l’association.

« Pour la première fois, ces recommandations ne sont pas issues de réflexions de l’industrie, mais de tests de l’expérience utilisateur aux Etats-Unis et en Europe, se félicite Stéphane Hauser, délégué général de l’IAB France. La plupart de ces résultats concordent avec les recommandations de l’IAB. »

Dans l’exemple ci-dessous, voici les publicités non conformes au Better Ads Standards sur Mobile et Desktop.

Formats publicitaires non conformes sur mobile

Formats publicitaires non conformes sur ordinateur

A l’issu de cette annonce, Google a mis à disposition un outil gratuit permettant de vérifier la conformité des publicités sur un site.

Marche à suivre

Après avoir configuré son Search Console, il faut se rendre dans la section “Ad Experience“. Ensuite, il faut cliquer soit sur « Ordinateur » ou sur « Mobile » pour consulter le rapport lorsque le site a été analysé.

Chrome 2018

Suite à la sortie du « Better Ads Standards », Google a annoncé le 1er juin dernier, la sortie de son nouveau navigateur : Google Chrome 2018. Celui-ci sera intégré d’un adblocker qui bloquera les publicités non-conformes, listées par la Coalition for Better Ads. Google ne va pas en rester là ! Il bloquera également l’intégralité de la publicité d’un site si celui-ci utilise un ou plusieurs formats publicitaires non-conformes.

Cette annonce intervient dans la foulée du lancement de Google Contributor et Google Ad Expérience. D’une part, Google Contributor est une plateforme payante permettant aux internautes d’accéder à de nombreux sites sans aucune publicité, en contrepartie d’une souscription via un abonnement mensuel. D’autre part, Google Ad Experience, est un outil qui auditera un site web afin d’identifier les formats publicitaires a utilisé en fournissant des recommandations en adéquation aux normes du « Better Ads Standards ».

Lire aussi – L’évolution de l’affichage des résultats Google

L’équipe 3W Online


Source : 

L’avenir de la publicité digitale passe par la contextualisation, Benjamin Lang, Les Echos, 29 août 2017